Voyage : 23 idées pour occuper votre enfant pendant un long trajet !

Voyager en avion avec un enfant : comment l'occuper ?
©Josh Withers

« Comment survivre à un long trajet avec un enfant ? » Une question formulée de façon humoristique, mais que vous avez été plusieurs à me poser. « Comment vais-je occuper mon enfant dans un espace clôt et confiné pendant de longues heures ? »

Même si nous sommes tous en passe de devenir maître dans l’art de vivre en confinement avec un enfant (merci COVID !)… Voici 23 idées d’activités et jeux pour vous aider à passer les meilleures vacances possibles, et ce dès la porte de votre maison franchie !

Occuper un enfant en avion, en voiture, ou en train : mon expérience 

Je sais que ce sujet inquiète. Certains allant même jusqu’à me confier qu’ils avaient peur de partir loin avec leur enfant à cause des longs trajets. La question de quand commencer à voyager avec un bébé n’est pas loin derrière…

Personnellement, c’est une question que je m’étais peu posée lors de mes précédents voyages… Que ce soit lors de notre vol pour l’Espagne quand Manea avait 3 mois, le trajet en train pour aller en Allemagne, le vol pour nous rendre au Japon lorsque il avait 6 mois, ni celui pour aller et revenir d’Amérique du Nord quand Manea avait 10 puis 13 mois.

Pourquoi ? Parce qu’un tout petit fait beaucoup de siestes et est attiré par tout et prêt à jouer avec n’importe quoi. Parce que je l’allaite (tellement pratique !)… Et aussi parce que nous avions toujours pris des horaires permettant de faire le plus gros du trajet de nuit.

Vivre bien le temps de transport, avant, pendant et après le voyage

En vérité, je m’étais posé la question de comment occuper mon bébé non par rapport aux trajets, mais pour le voyage en tant que tel.

Notre expérience de pélerinage au Japon

C’était pour notre pèlerinage au Japon, nous marchions plusieurs heures par jour tous les jours. Je me demandais comment j’allais faire pour que cette expérience soit agréable pour Manea dans le porte bébé. Vu que nous devions porter tout ce que nous emportions, j’avais pris très peu de jeux et de livres.

Finalement, se calquer sur son rythme s’est fait naturellement. Nous démarions la journée tôt, quand il était prêt pour une première sieste (les nuits ont toujours été très courtes avec lui !). Nous avions un mini tapis de sport pour le poser au sol pendant nos poses, où que l’on soit. Et pendant la marche, je lui donnais l’un ou l’autre petit jouet à machônner… et le monde environnant à admirer !

Voler de jour avec un jeune enfant…

Je me suis davantage poser la question (avec quelques angoisses, je l’avoue !) à l’idée d’effectuer un vol de 11h de jour avec lui pour aller au Costa Rica. (Nous aurions dû décoller début janvier, mais avons annulé… COVID etc., comme je l’ai expliqué sur mon compte Instagram @maneas_discoveries).

Voici donc quelques idées, avec d’abord les jeux pour bébé, puis bambin (toddler, comme on dit en anglais).

7 idées pour survivre à un long trajet avec un bébé ou un enfant

Je commence par des généralités, valables pour tout le monde, quelque soit l’âge (y compris pour nous, adultes !). L’anticipation est la clé !

La clé : anticiper ! Prévoir tous les besoins possibles et imaginables que votre enfant et vous aurez pendant le voyage. Par exemple :

  1. Manger : prévoir de quoi grignoter, des choses agréables, réconfortantes… et si possibles pratiques et peu salissantes. J’aime bien emporter des mini-muffins fait maison (à base de banane et peu sucrés), des noix, quelques biscuits… Je suis attentive dans les semaines avant de partir aux petites choses qui éveillent les papilles de mon enfant, histoire d’être sûre de choisir quelque chose qui lui fasse plaisir et vienne égailler le trajet. Et j’organise le tout dans des petits pots faciles à ouvrir et à fermer.
  2. Boire : j’emporte une gourde que je remplis à l’aéroport avant de décoller. En vol, je pouvais souvent la recharger auprès du personnel de cabine (mais c’était avant les mesures COVID, sans doute que ce genre de chose n’est plus aussi simple…). Et comme j’allaite Manea, je n’ai pas d’attention particulière supplémentaire à avoir côté alimentation.
  3. Être confortable. Le confort se joue dans ses vêtements que l’on porte, la gestion des bagages et de l’espace, la possibilité de dormir… Tout pour être le plus à l’aise possible physiquement, pour influencer positivement le mental. Dans le côté confort, j’inclue également une tenue de rechange, si possible pour chacun. (Un verre renversé ou un bébé qui régurgite, et c’est le parent et l’enfant qui sont trempés pour toute la durée du trajet…).
  4. Se divertir : regarder par le hublot, ça va un moment, mais ce ne suffit pas pour occuper de longues heures immobiles ! Prendre des jeux et livres qui plaisent… Et si possible emporter également des nouveaux, pour avoir l’attrait de la nouveauté et l’effet de surprise ! Le choix des jeux est une étape cruciale. L’enfant peut participer en partie (pour garder quelques nouveautés de côté). Aidez-le, cadrez-le en expliquant les jeux adéquats et ceux qui ne le sont pas (trop volumineux, trop bruyant, trop de petites pièces…).
  5. Répartir : ne pas griller toutes ses cartes trop vite ! Que ce soit pour la nourriture ou les jeux, proposez au maximum 3 choix différents et gardez des nouveautés sous le coude pour durer sur la longueur du trajet. Organisez votre sac de façon à savoir exactement où est chaque chose et éviter de devoir tout sorti à chaque fois.
  6. Bouger. Sans doute le point le plus sensible. Selon les vols, j’ai déjà eu du personnel de bord hyper chaleureux et soutenant, compréhensif devant notre Loulou par terre à nos pieds ou dans le porte bébé lors de mes allées et venues dans les couloirs… Et d’autres, tout l’inverse (ça reste des exceptions que je préfère oublier… sans y parvenir totalement !). Si possible, faites en sorte que votre enfant se dépense un maximum avant d’embarquer et/ou choisissez des horaires qui recoupent sur du temps de sommeil, sieste ou nuit. 
  7. Être à l’écoute. Soyez à l’écoute de votre enfant et de vous avant tout. Avant les remarques et regards désobligeants des autres passagers, par exemple… Et, parfois, on a même droit à de bonnes surprises avec ses voisins. Comme ces mamies japonaises qui voulaient jouer à « coucou » avec Manea. Ou ces adorables passagers venus me féliciter d’avoir si bien pris soin de mon enfant alors que le vol avait été tellement difficile pour lui (et moi aussi du coup). Rien qu’en y repensant, j’en ai les larmes aux yeux ! Mais, bref, soyez le plus possible connecté•e a votre enfant pour décrypter ses émotions et besoins, afin de pouvoir réagir rapidement et efficacement.

5 idées pour occuper un bébé pendant un long trajet

Plus ils sont petits, plus ils dorment et plus ils jouent avec tout et n’importe quoi. Pas besoin donc d’emporter 1001 jeux pour divertir un tout petit !

Voici quelques idées de jeux que nous avons emportés dans nos premiers voyages avec Manea et que nous aimons beaucoup. 

  1. ces jouets de dentition pour bébé en forme de fruits, jolis et colorés, en silicone et sans BPA
  2. l’un ou l’autre hochet en bois (j’avoue, dans ce joli pack, je ne prendrai pas l’ours avec !)
  3. grand succès pour cet adorable petit baton de pluie, qui allie le plaisir des yeux et des oreilles, un jeu sensoriel qui occupe bien !
  4. et l’un ou l’autre livres en tissus, nous deux chouchous ont été Taf Toys – Livre 3 en 1 et Mes petits animaux en noir et blanc avec de jolis effets de textures à manipuler
  5. En bonus, prenez l’un ou l’autre petit pot vide, que bébé peut manipuler, ouvrir et fermer : succès garanti !

Et… c’est tout pour nous ! 

10+1 idées pour occuper un enfant pendant un long trajet

Plus il grandit, plus l’enfant a des jeux construits, des habitudes, des besoins de bouger… ça se corse un peu, mais ce n’est pas pour autant une mission impossible ! 

Impliquer son enfant avant le départ

Plus il grandit, plus l’enfant peut être impliqué dans les préparatifs : aidez-le à visualiser le temps qu’il reste avant le départ, le temps du trajet, celui du voyage avant de rentrer à la maison… Plus l’enfant aura des repères, plus il sera facile pour lui de comprendre et de se situer.

Impliquez-le aussi dans la confection de son sac, donnez-lui son petit sac à dos dans lequel il pourra mettre ses petits jouets préférés.

Que prendre pour occuper son enfant en voyage ?

Voici ce que j’avais prévu pour notre vol de 11h de jour avec Manea (en partie déjà testé lors d’autres trajets, en voiture ou en train). J’avais acheter san doute trop pour que tout ne rentre dans le sac de cabine… J’aurais sans doute opérer un tri encore à ce moment-là. Tout ce matériel aurait servi pendant le vol aller, mais sur place pendant nos déplacements et pour le vol retour… Donc j’aurais essayé de ne pas tout donner dès le premier vol !

  1. Prendre son jouet préféré. Que ce soit un doudou, une figurine ou une petite voiture, proposez à votre enfant de l’emporter avec vous (et même d’expliquer à son jouet ce que vous allez faire comme voyage, pour le rassurer ensemble). Ici Manea ne partirait pas sans sa voiture préférée (et son dinosaure préféré !)
  2. Des livres. Si vous me suivez aussi sur mon compte @vivre_d_amour_et_de_livres, vous savez que j’adore la littérature jeunesse ! Choisissez quelques livres que l’enfant adore en ce moment, d’autres nouveaux et, si possible, l’un ou l’autre rappelant la destination de votre voyage. Je développerai plusieurs idées de livres par thèmes (mer, montagne, forêt tropicale…) dans un futur article. En attendant vous pouvez jeter un œil à la liste que j’ai écrite et qui reprend nos livres préférés.
  3. Des livres jeux. Que ce toi des livres de gommettes, de coloriage, d’activité… les livres jeux sont pratiques pour occuper un enfant en voyage. Voici quelques-uns que nous aimons tout particulièrement.
  4. D’autres petits jeux manuels, comme ces deux coffrets de chez Djeco : graphisme et animaux et le Kit Tableaux de Feutrine que je trouve adorable !
  5. Des gommettes (rond de couleur ou images selon une thématique qui corresponde au voyage ou aux intérêts de l’enfant, comme les dinosaures, à tout hasard !). J’emporte aussi des pastels (j’adore celles-ci, facile à prendre en main et qui ne tachent pas), ou des crayons… Et un bic : Manea a une passion pour le bic 4 couleurs (ça peut l’occuper longtemps !). Ne pas oublier d’emporter quelques feuilles. Avec tout cela, vous avez de quoi créer et inventer : entourer les gommettes, créer un chemin de gommettes, composer un dessin à l’aide des gommettes… 
  6. Manea adore composer des petits mots avec les lettres aimantées, mais impossible d’mporter les coffrets avec nous (nous avons deux coffrets-ci que vous pouvez retrouver sur la page Matériel Montessori). J’ai alors trouvé ce livre avec des lettres magnétiques pour faire des petits jeux d’écriture, et avec un espace de jeu d’écriture libre à la fin. Je ne lui ai pas encore donné (je le garde pour un prochain voyage), mais je suis convaincue qu’il va adorer !
  7. Des jeux magnétiques. J’avais prévu, en plus d’un livre magnétique avec des animaux du monde, un puzzle magnétique et un sudoku pour enfant magnétique. Le magnétique, c’est la vie ! Plus sérieusement, ça évite de se retrouver à qu’âtre pâte dans l’allée à chercher la petite pièce qui a glisser sous le fauteuil !
  8. Une petite balle en mousse représentant notre planète. Une façon sympa de montrer à l’enfant d’où on vient et où on va… et en plus c’est une balle antistress, ça peut servir ! 
  9. Et, dans les livres, l’un ou l’autre cherche et trouve, comme celui-ci sur les animaux du monde.
  10. Et encore dans la rubrique livre, j’emporte toujours au moins un livre sur le voyage en avion avec nous. Cela permet d’en parler avant d’embarquer, mais aussi pendant le vol… et de préparer le retour ! Nous avons ces trois livres-ci à la maison : mes p’tits docs – voyage en avion, Lola prend l’avion et Osito Tito, en français Pompon l’ourson

Les liens ci-dessous pointent vers la description complète des articles sur Amazon.fr. Evidemment, il existe des alternatives à Amazon et à l’achat neuf (location, prêt, 2e main, DIY…).

Le prix des articles reste identique pour vous, et je recevrai une commission. C’est une façon simple de soutenir mon travail bénévole auprès de vous 🙂

Petit bonus, pour ne pas se ruiner…

Pensez à chercher d’occasion ! Sur Vinted, ou dans votre entourage… La majorité de mes livres sont d’occasion, même certains livres d’activité !

Vous pouvez également demander à un proche d’emprunter certains livres ou jeux, afin d’apporter des éléments neufs pour le voyage. C’est vraiment très sympa de réaliser des échanges de jeu entre familles !

Dans cet article, je veux avant tout vous partager mon expérience. J’espère que cela pourra vous donner quelques idées. La liste du matériel présenté ici est très longue. Je suis absolument convaincue qu’il ne faut pas autant pour qu’un trajet se passe bien ! (Ici j’ai un bon stock de réserve !).

Et vous, quelles sont vos idées pour occuper un enfant pendant un long trajet ? Quel conseil avez-vous envie de partager ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *