Mon enfant ne veut pas mettre sa veste ! – Ou l’iceberg derrière le comportement

Encore un sujet issu de nos échanges en story sur mon compte Instagram ! J’ai eu beaucoup de réactions et d’échanges intéressants avec vous à ce sujet, et comme c’était une question qui avait été aussi posée dans la boite à « questions de parent », je me suis dit : go !

Derrière un comportement, il peut y avoir tellement de choses ! Et c’est là-dessus que j’aimerais insister avant d’aller dans le vif du sujet. Un comportement n’est que la pointe émergée de l’iceberg, il y a tout un contexte à prendre en compte.

Le comportement de l’enfant qui refuse sa veste : la partie émergée de l’iceberg

S’attacher à comprendre comment réagir face à son enfant uniquement sur base de son comportement nous fera passer à côté de beaucoup de choses… et sans doute du principal ! Car derrière le comportement (que ce soit de l’enfant ou d’e l’adulte d’ailleurs), il peut y avoir tant de raisons plus ou moins conscientes et entremêlées.

Par exemple, dans ce cas-ci, l’enfant ne veut pas mettre sa veste : cela peut être pour une / des 5 raisons suivantes.
Des raisons:

  1. Physiques : la veste a un élément qui le dérange (par exemple : elle gratte, l’étiquette gêne, la taille est mauvaise, elle limite trop sa possibilité de mouvements…)
  2. Sensorielles : l’enfant, alors qu’il se prépare à l’intérieur, a chaud. Il estime qu’il n’a donc pas besoin de sa veste. C’est en effet difficile pour un petit de s’imaginer qu’il va avoir froid dehors, alors qu’il a actuellement chaud à l’intérieur. Et/ou, l’enfant n’a pas la même sensibilité que la nôtre et n’a pas froid dehors. Ce n’est pas parce que vous avons froid que notre enfant a froid également. Nos perceptions sensorielles sont uniques !
  3. Développementales : par exemple, l’enfant s’affirme, veut sentir qu’il peut choisir, prendre lui-même des décisions… 
  4. Affectives et émotionnelles : mettre la veste signifie quitter la maison (difficultés à quitter le cocon) et/ou aller à la crèche/école (et donc séparation de son/ses parents). Le refus de mettre sa veste peut être le signe d’une émotion plus profonde que l’enfant aura des difficultés à exprimer.
  5. Réservoir vide et besoins insatisfaits : c’est le typique biscuit cassé qui déclenche des émotions intenses. Quand des émotions intenses pointent le bout de leur nez, c’est intéressant de penser aux besoins de l’enfant et voir si l’un ou l’autre pourraient être insatisfaits.

Quelle que soit la/les raisons derrière le refus de l’enfant, le refus est toujours bon à accueillir. C’est l’attitude la plus porteuse sur le long terme, tant pour votre enfant que pour vous.

L’iceberg derrière le comportement de l’enfant (Image extraite du post « Que faire quand mon enfant refuse de mettre sa veste ? »)

L’iceberg de nos propres réactions en tant que parent

Derrière notre réaction de parent, il y a aussi tout un iceberg ! Si le comportement de notre enfant, par exemple le refus de mettre sa veste, nous fait particulièrement réagir, cela peut être parce que :

  • Le sujet touche à une corde sensible (par exemple peur par rapport à la santé de l’enfant), de par notre propre sensibilité, notre histoire…
  • Cela touche à nos représentations sur le rôle de parent, ce qu’on attend de l’enfant (par exemple un enfant de cet âge devrait être capable de … ; un enfant doit obéir à son parent…)
  • Le poids du regard des autres et la peur du jugement 
  • Les normes sociales : qu’est-ce que j’ai intégré comme étant normal… alors que c’est en fait purement personnel et/ou très socialement codé 
  • Le réservoir vide et les besoins insatisfaits : pour nous aussi, le phénomène du biscuit cassé s’applique ! On parle plutôt du verre de lait renversé et de tout l’arc-en-ciel de réactions possibles, allant de zen, en passant par légèrement agacée jusqu’à carrément hors de soi (cela vous parle ?). Accueillir un refus de l’enfant ne se fera pas de la même façon si nous sommes fatigué·es, nerveux·ses, ou si nos besoins ne sont pas satisfaits. C’est d’ailleurs souvent le facteur qui va peser le plus dans notre façon de réagir !

Comme j’aime le répéter : la bienveillance commence avec soi-même. Prendre soin de soi permet de prendre soin des autres avec plus d’empathie, et d’incarner cette bienveillance au coeur de la parentalité positive.

L’iceberg derrière nos réactions de parent (Image extraite du post « Que faire quand mon enfant refuse de mettre sa veste ? »)

Comment faire quand mon enfant ne veut pas mettre sa veste ?

Alors, on fait quoi pour cette veste que l’enfant refuse de mettre ? Je n’ai pas de solutions toutes faites à vous proposer, mais j’ai envie de vous inviter à prendre du recul. À examiner d’une part les raisons possibles derrière les refus de l’enfant et, d’autre part, celles derrière votre réaction.

4 attitudes pour vous aider à gérer le refus de l’enfant de s’habiller

Voici 4 pistes pour vous aider à trouver une façon constructive de faire face à la situation de l’enfant qui refuse sa veste.

  1. D’abord, se répéter comme un mantra que nous avons tous·tes une sensibilité différente et percevons le froid de façon différente 
  2. Savoir qu’avoir froid ne le rendra pas malade. En faisant l’expérience d’avoir froid, il pourra comprendre l’utilité de la veste et mieux anticiper pour la prochaine fois (ou celle encore d’après… il faut parfois/souvent répéter l’expérience !)
  3. En faisant ses choix, l’enfant apprend à écouter son corps et à prendre soin de lui.
  4. L’enfant avance à son rythme sur le chemin de l’autonomie 

J’espère que ce post vous aura apporté des pistes pour réagir avec plus de sérénité la prochaine fois que cette situation (ou une similaire) se produira. Ce sera une occasion de mettre en pratique ! 

Et vous, comment gérez-vous les refus de votre enfant de se couvrir ? Avez-vous un enfant plutôt frileux ou pas du tout (cette deuxième catégorie étant largement majoritaire dans les réponses en story !). Dites-moi tout en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.